[Live report]

Publié le par Métastases

Yoshiki et Toshi à la Japan Expo 2010
par Domino

http://img7.hostingpics.net/pics/56468x_japan.jpg

En dehors de fanboys et fangirls dans des cosplays souvent d’un goût douteux, la Japan Expo réserve souvent son lot de surprises pour tous ceux qui se donneraient le mal de s’y rendre. Et cette année, elle ne fut pas des moindres puisque, moment historique, Yoshiki et Toshi du groupe X Japan ont fait le déplacement pour un showcase exceptionnel (car unique).

La raison de cette venue est simple : les messieurs veulent se faire pardonner. Mais de quoi donc ? Rappel des faits : 22 novembre 2008 est annoncé un premier concert de X Japan, et à Bercy s’il vous plaît. Seul problème, la vente des billets tarde si bien qu’à moins d’un mois du concert, il n’y a toujours rien. La date est maintenue, de très belles affiches apparaissent dans la capitale, chacun guette les sites de ventes et à une semaine du concert, la nouvelle tombe : le show est annulé, la faute à une organisation désastreuse. C’est la taulée, les fans hurlent leur déception et ça se comprend. Mais voilà, Yoshiki fait de plates excuses, déballe un mot d’excuse en français très touchant et annonce un concert pour remplacer celui-ci… Rendez-vous un an plus tard…

La nouvelle date annoncée est le 10 octobre 2009. Tout se présente bien, aucun inconvénient particulier, si ce n’est le doute planant sur l’état de santé de Yoshiki, fragile du dos et de la nuque, entre autres. Et ça n’a pas manqué, celui-ci se fait opérer pour s’assurer un état convenable pour le concert, malheureusement la convalescence prend trop de temps et une nouvelle annulation se voit nécessaire. Là c’est le ras-le-bol général, tout le monde crie au scandale, et il n’est alors pas rare de lire sur nombre de forums que plus personne n’irait voir le spectacle des seigneurs japonais, passés du statut de demi dieux au statut d’arnaqueurs professionnels.

Mais c’est sans oublier que le fanboy de base est versatile, plein de paradoxes. Et c’est presque sans surprise que l’on put constater le fait que le Live House de la Japan Expo était plein à craquer. L’attente de l’arrivée de Toshi et Yoshiki se fit dans une excitation palpable accentuée par la diffusion d’une vidéo montrant les derniers faits d’armes du groupe. Tournages de clips, conférence à gauche à droite, au milieu, en arrière, rien ne manquait et c’est à la fin de celle-ci que le duo le plus attendu depuis deux ans fit son apparition. Yoshiki, fringuant, emblème de la classe et porteur d’une aura certaine, suivi de Toshi, accusant déjà plus le poids des années que son partenaire mais tout aussi magnétique.

Yoshiki s’installe tout naturellement derrière son piano et entame « Forever love », morceau ô combien mythique. La voix de Toshi est d’une clarté stupéfiante, signe d’une vraie maitrise de sa part. On l’a en effet connu dans des périodes vocales difficiles depuis la reformation du groupe. La magie du duo fonctionne donc dès cette première chanson et chacun se voit transporté, emporté. Toshi prend la parole quelques instants, nous annonçant « Rose of pain », provoquant une vive réaction du public. La version proposée est d’une beauté évidente et sera enchainée par une version tout aussi inattendue de « IV », cette chanson qui marqua leur retour et présente sur la B.O de Saw IV. Toshi fait beaucoup participer les gens sur cette chanson, la mêlant avec enthousiasme avec la présence du public. L’arrangement au piano de Yoshiki se laisse savourer, tout comme ce moment qui nous aura fait sourire où Toshi tend le micro à un Yoshiki apparemment pas très à l’aise pour parler et jouer en même temps, lui arrachant quelques fous rires contenus.

Une belle surprise suit alors. « Endless rain » nous est proposée avec à la clé un refrain adapté en français ! Malgré ce que certaines mauvaises langues en diront, l’adaptation se révèle plus que correcte, Toshi étonnant par une belle prononciation de notre langue. Comme dans chaque concert du groupe, le morceau est étiré au maximum, Toshi faisant chanter le public a cappella plusieurs fois, et où l’on peut voir Yoshiki nous observer, pensif, visiblement très ému. Et c’est sur cette note d’émotion que se terminera le tout, le duo quittant alors la scène en adressant un dernier au revoir.

Quatre titres, oui ça semble bien peu. Mais Yoshiki tenant vraiment à se faire pardonner, voilà qu’un morceau vient caresser nos oreilles à travers la sono de la salle. « Born to be free », nouveau single du groupe encore jamais dévoilé, nous est ici présenté en première mondiale ! Et la surprise n’aura pas été décevante, le morceau présentant un X Japan au sommet de sa forme, la frappe de batterie de Yoshiki étant d’une puissance retrouvée, l’apport de Sugizo (venu remplacer hide) étant facilement palpable et la voix de Toshi parfaitement maîtrisée. On s’incline et on remercie, s’il vous plaît.

On remerciera aussi les infos qu’est venu délivrer Yoshiki dans certaines interviews. Oui, il y aura un nouvel album de X Japan, oui il y aura un concert du groupe au complet sur nos terres, oui il y aura des projets pour SKIN, ce supergroupe à la japonaise formé de Yoshiki, Miyavi, Sugizo et Gackt. Et oui, ce concert en duo fut un vrai moment privilégié, une vraie réussite qui est venue effacer sans souci les mauvais souvenirs d’autrefois, un seul mot s’imposant alors : merci.

Site officiel

Publié dans Live report

Commenter cet article