[Chronique] The Kills - Blood Pressures

Publié le par Métastases

http://img4.hostingpics.net/pics/294091TheKills.jpgSi l'on part du principe que le premier est celui de la révélation, le second de la confirmation, et le troisième de la maturité, qu'en est il du quatrième album? Il y a généralement trois sortes de voies possibles. Soit celui ci va encore plus loin que le précédent, soit il stabilise l'artiste dans une position confortable, soit il est annonciateur d'une pente descendante certaine. Et à l'écoute de cette dernière livraison du duo, il se pourrait qu'il se trouve entre les deux dernières catégories malheureusement.

Mais pourtant, c'est que le dernier album était quand même sacrément bon. Midnight Boom, l'album qu'on ne lassait pas d'écouter, cette ambiance ultra sex, ultra rock, humide, chaude, pleine de sueur (à remarquer que la sueur n'est sexy que dans le rock étrangement, car dans le métro, ça l'est étrangement moins). Tout était réuni pour offrir une suite digne de ce nom, mais Mademoiselle Alison a cru bon d'aller jouer les frontwomen chez Dead Weathers. Le résultat? Deux albums sympathiques bien que loin d'être marquants, et un retour dans son groupe d'origine pas forcement folichon. On savait que Jamie et Alison s'était limité jusqu'à aujourd'hui à la formule du duo pour préserver l'incroyable alchimie qui s'était développé entre eux et bien, il est bien dommage de se dire qu'aujourd'hui, cette alchimie semble être un peu, différente.

En fait, cet album, c'est un peu comme une collection de face B ou un best of des tics de Kills, au choix. Pour la première comparaison, on expliquera ceci par le fait simple que pour la première fois, on ne ressent aucune évolution dans le style du combo. Rien qui ne surprenne vraiment, si ce n'est "Satellite", unique titre réellement innovant de l'album. Ne croyez pas non plus qu'il n'y a rien de plaisant dans les autres, mais le fait est la, les morceaux sont sympas, mais très franchement déjà entendus. L'aspect best of des tics se voit d'ailleurs renforcé par cette impression. Alison n'offre franchement pas une prestation ébouriffante, sa manière de minauder n'offrant plus grand chose de sexuel aux morceaux et étant finalement presque auto parodique. Le chant de Jamie est mit plus en avant qu'a l'accoutumé, ce qui nous laisse entrevoir d'autant mieux son talent, même si la aussi, ses riffs ne sont pas aussi inventifs que d'habitude.

Et puis dans le son général aussi d'ailleurs, rien ne se différencie de l'album précédent. On trouve ici et la des samples de choses plus ou moins louches, dont un remarquable travail de sample sur des balles de golf, on tape gentiment du pied sur deux ou trois trouvailles rythmique ou mélodique et puis pouf, l'album se finit sans même qu'on ait gardé quoi que ce soit en tête. Les "ballades" qui, pour certains, représentent la grande nouveauté du disque ne sont finalement rien de plus que la suite logique de titre comme "Black Balloon". Pas de quoi faire la danse de la joie non plus donc.

Il semblerait donc que The Kills soit sur une pente descendante qui n'augure rien de bon. L'album n'est pas excessivement mauvais mais n'est pas excessivement bon non plus, et ne laisse d'ailleurs pas grand chose en tête une fois fini. Jamie sauve presque l'album à lui tout seul, ses interventions étant largement les meilleures, tandis qu'Alison semble clairement ailleurs les 3/4 du disque, nous faisant dire qu'elle serait peut être mieux dans son nouveau groupe. Serait il venu le temps de la séparation? D'un album solo de Jamie? Si ca permet d'avoir des albums un peu plus passionnant que ceux ci, qu'ils n'hésitent pas, ni l'un ni l'autre.

http://img4.hostingpics.net/pics/294091TheKills.jpg
The Kills, Blood Pressures, sorti le 11 avril 2011 chez Domino Records
Site Officiel

Publié dans Musique

Commenter cet article