[Chronique] Tang - Dynamite Drug Diamond

Publié le par Métastases

http://img15.hostingpics.net/pics/998286Tang.jpgLorsque l'on retrouve une vieille connaissance, un ancien amour, il y a toujours un certaine appréhension qui se laisse sentir. Les retrouvailles seront elles à la hauteur du glorieux passé qui nous reste en tête? Est ce que la magie pourra fonctionner à nouveau? Tant de questions dont les réponses ne sont pas toujours évidentes à première vue et qui demandant parfois maintes réflexions.

Dans le cas de Tang, les retrouvailles sont évidemment teintés d'une glorieuse et chaleureuse sensation de bien être. Alors, bien entendu, ce ne sont pas des débutants. Mais pour ma part, depuis ce premier album, j'avais un peu perdu leur trace et c'est avec un grand plaisir que je les retrouve aujourd'hui avec ce troisième album non loin de la perfection. Et dire que certains viennent à penser qu'il n'y a rien de bien à écouter en France...

Il suffirait pourtant de leur faire écouter "Highway Encounter", puissant titre, frondeur, direct, efficace. La production fait claquer le morceau, tout y est impeccablement dosé et l'auditeur se trouve donc, irrémédiablement charmé. "Paint It Black" aurait pu référence avec qui vous savez mais ce n'est aucunement le cas. Ici le brut de la voix et des riffs fait contraste avec le cristallin d'autres guitares, le rythme est endiablé, la basse parfaitement placé dans le mix et le morceau, plein de nuances excellemment mises en avant. Rien à envier à personne donc!

Et puis il y a aussi des coups de poing du style de "In Loving Memories". Ça démarre à 100 à l'heure et le temps de le dire, on est a 200 sans aucun soucis, un peu comme des ces voitures de compétitions ultra puissante qui transforment votre estomac en escargot tuberculeux à la moindre poussée d'accélération. Les roulements de "Hellisandur" capteront les derniers récalcitrants, et le chant pénétrant terminera le travail. "Lost In Prayers" est un des petits sommets du disque, avant le doublé final . Celui ci commence tout en douceur pour gagner en tension avant de finir en apothéose. "Life Of Shooting Stars"  terminé, c'est l'instrumental "Roses Out Of Chaos" qui clôt l'album de belle manière, et même de très belle manière! Quasiment 6 minutes de pur bonheur, résumant à elles seules l'album dans toute sa splendeur.

Splendeur, c'est le mot, oui! Explosif comme de la dynamite, addictif comme une drogue, brillant comme du diamant, ce troisième album est tout bonnement excellentissime. On pourrait chercher des défauts, mais non, on ne le fera pas, fidèle à cette idée simple qui consiste à penser que si le plaisir est la, il est hors de question de le renier. Faites vous une faveur en ces temps de crises, faites vous plaisir en soutenant un superbe groupe et achetez cet album! Vous m'en direz des nouvelles!

http://img15.hostingpics.net/pics/998286Tang.jpg
Tang, Dynamite Drug Diamond, disponible depuis Janvier 2012 chez Emolution/Twist And Shout
http://www.tangtangtang.net/wordpress/ 

Publié dans Musique

Commenter cet article