[Chronique] Lussi In The Sky - Lussi In The Sky

Publié le par Métastases

http://img4.hostingpics.net/pics/682628LussiInTheSky.jpg"Oh Mon dieu, il a chroniqué un candidat de la Nouvelle Star! L'espèce d'enfoiré!". Voilà ce que vous vous dites sûrement en entament cet article! "Déjà qu'il nous a parlé de boys band coréens, faut s'attendre à tout avec lui..." est une pensée qui trotte probablement dans votre tête également et vous n'avez pas tort, attendez vous à tout, même au pire.

Enfin album, pour être précis, il s'agit très précisément d'un EP digital. C'est très mode de faire ça et la mode, elle connaît bien ça Lussi. Elle est loin l'époque de MyPollux, très loin... Avant d'écouter cet album, on pourrait presque se dire que c'est aussi bien car MyPollux n'a pas vraiment su devenir indispensable avec le temps. Le sympathique premier album aurait pu être le prémisse de quelque chose de vraiment très bon, mais le temps passant, le groupe s'est un peu enfoncé dans des automatismes, offrant en dernier lieu un troisième album anecdotique dont on ne retient pour ainsi dire, rien.

Alors la lorraine a tenté l'aventure solo, en prenant un pseudo improbable mais mystérieux, Ghillie Dhu. Un EP des plus intéressants sort, bien moins lassant que le dernier de son groupe d'origine. Y aura t'il une suite? Que les fans ne rêvent pas non, elle ne joue plus dans la cour de l'underground, donc la suite vous pouvez  vous la mettre dans le fondement pour parler poliment. Désormais adoubée par Philippe Manoeuvre (celui qui compare Aretha Franklin et Amy Winehouse), elle tente l'aventure sous un nouveau nom qui ne vous dira sûrement rien (blague): Lussi In The Sky. With Diamonds? Pas forcement non.

Projet solo donc? Plus ou moins, puisque la demoiselle est accompagnée de Benja à la batterie, le bonhomme n'étant apparemment plus très occupé avec Watcha, et d'un certain Eddy. Trio donc, qui n'a rien de très power par contre, ce premier EP n'étant pas la chose la plus recommandable actuellement. Le tout commence avec "La paresseuse", titre à l'allure fantasque, car désormais Lussi n'est ni mélancolique ni mystérieuse, c'est une femme libérée, pleine d'humour et... qui en fait 3 tonnes en chantant. 3 tonnes, oui oui, on vous assure, il est bien rare de trouver un chant aussi manièré, précieux, pompeux. On ne peut certes pas reprocher à Lussi d'avoir une voix relativement puissante, un spectre vocale étendue, mais à trop vouloir montrer ses capacités, l'étalage frôle le ridicule.

Le deuxième titre nous offre donc, après la facette humoristique, la facette sexy de Lussi. On l'a dit plus haut, Lussi est libérée et une femme libérée parle de sexe sans retenue, c'est bien connu. La miss nous gratifie donc de phrases coquines tels que "Prends moi sur la machine à laver" qui n'auront aucun mal à faire rêver l'adolescent lambda. Faut dire qu'elle est mignonne, alors bon, peut on lui reprocher d'en jouer. Le titre suivant est des plus anecdotiques, ce qui est une prouesse en soi de faire pire que le reste qui ne vole déjà pas bien haut. Pour poursuivre, une petite prouesse en anglais se fait à travers "All Right" . Le terme "prouesse" est bien entendu ironique, le niveau d'anglais n'étant pas des plus exceptionnel, bien au contraire. Si l'on excepte le chant carrément irritant  de la demoiselle, au bout de ces 4 titres, on se dira quand même que Benja est un bon batteur, son registre changeant ici radicalement de son travail avec Watcha.

Comme Lussi est rock'n'roll et veut le montrer, pour le final de cet EP, elle n'hésite pas à jouer gros en reprenant "Whole Lotta Love" d'une manière pas si éloignée de ce qu'elle a pu offrir sur le plateau de M6. Le résultat est toujours aussi surjouée, pompeux au possible mais on peut être sur que pour beaucoup, voir une jolie demoiselle reprendre un titre aussi sexuel sera le comble du sex appeal de ces dix dernières années.... Pourquoi pas, après tout. On passera sous silence la transparente version acoustique du premier titre, tout est dit comme ça.

Que doit on penser alors sur cette reconversion d'une fille qui aurait pu être un personnage fort intéressant si sa personnalité ne s'était pas développée dans une direction des plus "bobo parisienne délurée et fashion"? On vous dira jamais quoi penser par ici, mais comme on sera toujours honnête avec vous, cet EP, c'est une peu une blague quoi. Opportuniste au possible, car c'est toujours drôle de voir un artiste changer de style selon la tendance du moment, pompeux, surjoué à mort, il ne reste plus rien de la jeune fille au cheveux rouges qui était porteuse d'un petit espoir de renouveau sur la scène française. Définitivement du coté obscur de la force, il ne reste plus qu'à la ranger du coté des stars interchangeables qu'on nous offre tout les ans...

http://img4.hostingpics.net/pics/682628LussiInTheSky.jpg
Lussi In The Sky, Lussi In The Sky, actuellement disponible en téléchargement légal
Site Internet

Publié dans Musique

Commenter cet article