[Chronique] Kanye West - My Beautiful Dark Twisted Fantasy

Publié le par Métastases

http://img4.hostingpics.net/pics/265517KanyeWest.jpgIl y a bien longtemps, j'avais tenté de réaliser une chronique du My Beautiful Dark Twisted Fantasy de Kanye West d'une manière conceptuelle. Ayant adoré cet album, mais de peur de choquer mon adorable lectorat, j'avais entrepris de me lancer dans une idée aussi expérimentale que foireuse: la chronique schizophrène, afin de s'adresser à deux types de public. Ne la cherchez plus, elle a disparu du site sans laisser de traces et c'est très bien comme ça, puisqu'en plus d'être foireuse, cette chronique était... Foireuse. C'est donc pour faire table rase du passé que cette nouvelle édition est aujourd'hui présente.

 

Lorsqu'un disque de hip hop, ou tout style apparenté, tombe entre mes mains, j'ai toujours le même reproche à faire: Trop long, tout cela est définitivement trop long. N'hésitant pas à y aller franchement en proposant parfois 19/20 titres voire davantage, les disques de hip hop sont parfois (souvent?) maître dans l'art du remplissage. Lors des premières écoutes de ce (futur) avant dernier opus de l'ami West, il m'est venu une évidence: Si Kanye pourrait donner l'impression d'en faire trop, paradoxalement, rien n'est superflu sur son disque. Chaque titre dévoile une ambiance complémentaire, singulière, et se démarque sans peine dans le flot de sonorités présentes.

 

Car c'est qu'il est riche cet album. Que ce soit en orchestration comme sur le "All Of The Lights" où s'invite Rihanna, que ce soit au niveau du flow à travers un morceau comme "Power" et cette production entêtante, l'univers exploré est vaste et emporte l'auditeur sans mal. Comme sur le rythme de "Monster" par exemple? Tout à fait oui, ça envoie du débit, ça se laisse aller vec une certaine idée de la classe. Les montées et descentes sont particulièrement bien gérées, comme en témoignent l'introduction un peu "rêveuse" du disque et les interludes que sont la prélude de "All Of The Lights" évoqué plus haut ou bien un morceau comme "So Appaled", plus traînant, et des petites curiosités comme "Devil In A New Dress" viennent réveiller soudainement l'intérêt.

Et puis, il y a cette petite pépite de "Runaway", qui justifierait presque à elle seule l'achat du disque. Terriblement bien foutu et s'étendant sur neuf longues minutes, elle offre une bouffée d'air idéale dans le disque. Et lorsque l'on pourrait penser que les choses paraissent ternes après un joli coup d'éclat pareil, il n'en est rien! "Hell Of A Life" secoue terriblement  juste avant un "Blame Game" sonnant comme un dernier moment de douceur, dont le monologue d'outro introduit le réel dernier morceau "Lost In The World", habile progression débutant a cappella, et se rythmant tout au long de ses 7 minutes. Quelque chose à redire? Non rien, merci, tout est parfait.

Justice est faite, l'honneur est sauf. Retenez donc cette évidence: Cet album est une bombe. Réussissant le tour de force de faire de certains défauts des qualités, car oui parfois des     choses peuvent paraître too much avant que la passion nous emporte et que cette vilaine impression disparaisse, Kanye West frappe fort, très très fort, et au vu de ce qu'il laisse entendre d'un nouvel album, ça pourrait très bien continuer... On se tient au courant?

http://img4.hostingpics.net/pics/265517KanyeWest.jpgKanye West, My Beautiful Dark Twisted Fantasy, sorti le 22 novembre 2010 chez Roc-A-Fella, Def Jam
http://www.kanyewest.com/

 

Publié dans Musique

Commenter cet article