[Chronique] Decay - Blast

Publié le par Métastases

http://img15.hostingpics.net/pics/142895BLASTcover.jpgOn avait parlé d'eux, il y a quelques temps maintenant, les revoilà avec un album qui annonce clairement la couleur: Blast!. Blast ne donnera toujours pas dans la pop, ni dans le folk, encore moins dans l'intimiste jazz. Blast ne sera pas non un album romantique ni politique. Alors quoi? On doit s'attendre à quoi? A un groupe qui a plutôt bien compris les leçons du premier album et qui le prouve avec une certaine assurance.

Sur le premier album, on sentait la fougue du groupe s'exprimer avec précipitation, ce qui fait que ça partait un peu dans tout les sens, ça se perdait deux trois fois mais le tout avait un vrai goût de "reviens y", comme on dit par chez nous. Pour cet album, la tracklist s'agrandit d'un titre et le tout débute encore par une introduction particulière. Le ton y est différent tout d'abord, plus halluciné à la place du propos un peu "street" de ce qui ouvrait le premier album avant de basculer dans un territoire plus connu. Suit "Party" qui porte plutôt bien son nom, le titre est entraînant dès les premières secondes et diffuse ses 4 minutes sans qu'on ait le temps de les voir passer.

"Peace" est tout aussi bien nommé par le calme qui s'en dégage, le groupe s'étant souvenu que l'invité féminine du premier opus n'était pas des meilleures et c'est une voix bien plus envoûtante qui ouvre le morceau. Belle nuance dès le départ de l'album, on salue l'initiative! Alors que "Spit It Out" est plutôt rentre dedans, "Scared" offre un climax lumineux, presque exotique bienvenue, porté par un flow ultra efficace! "Y'Hell Haina" se montre comme une des pistes les plus intéressantes de l'album, avec un beat réellement addictif, le premier break emportant assez loin, rendant la reprise d'autant plus savourable, faisant penser quelques instants à Atari Teenage Riot. Décidément, c'est pas les bonnes références qui leurs manquent...

Les deux derniers titres semblent être construits pour finir dans une belle harmonie l'album. "A Trip On The Moon" se développe sur près de 6 minutes, laissant entrevoir tout le talent d'écriture du groupe, subtil et recherché. Les ambiances electro sont travaillés, les ambiances tout autant, et ce flow si facile si évident laisse penser que l'anglais est réellement la langue idéale pour l'univers du combo, certains devraient d'ailleurs en prendre de la graine. "Blast", le morceau titre, envoie du lourd une dernière fois, dévoilant toute la palette sonore du groupe avec quelques coups de butoirs finaux histoire d'enfoncer le clou.

Alors, on leur marque quoi comme appréciation sur le bulletin scolaire? En sachant tirer leçon des petits égarements de leur premier album, le groupe affirme une belle personnalité et offre un second album quasi idéal, qui ne donne envie que d'une seule chose: attendre le prochain, celui qu'on appelle souvent l'album de la maturité. "Poursuivez vos efforts" assorti de réels encouragements pour ce nouveau devoir rendu. On ne perds pas la foi et on continue messieurs!

http://img15.hostingpics.net/pics/142895BLASTcover.jpg Decay, Blast, actuellement disponible en autoproduction
 http://www.decay.fr/

Publié dans Musique

Commenter cet article