[Chronique] AqME - Epithete, Dominion, Epitaphe

Publié le par Métastases

http://img4.hostingpics.net/pics/256448Aqme.jpgQue de chemin parcouru depuis University Of Nowhere! Après un petit passage à vide sur un troisième album à la production assez douteuse, un changement de guitariste qui aura donné un début de second souffle au groupe, voila que le 6ème album du groupe sort dans un contexte bien particulier. Mais que se passe t'il donc? C'est très simple, l'album à peine sorti, Thomas, le chanteur du groupe depuis la première démo, a annoncé récemment qu'il quittait le groupe. Si la chose est plus que surprenante, qu'en est il de sa dernière prestation studio?

Eh bien si l'on peut dire une chose de simple sur la dernière prestation de Thomas, cela peut se résumer en mot et sera valable pour les autres membres également: Bravo! Et même un grand bravo! On ne pouvait pas rêver mieux comme "final", même si l'album n'a pas été construit comme tel. Thomas y expose une voix impressionnante, pleine d'une puissance époustouflante. Etienne amène son jeu de batterie à un niveau impressionnant, formant avec Charlotte une section rythmique idéale, parfait support pour Julien, qui s'est définitivement et parfaitement intégré au groupe.

C'est d'ailleurs Julien qui introduit l'album avec "Idiologie", bientôt rejoint par ses acolytes. Le titre est efficace, frontal, laisse apercevoir une certaine idée renouvelée de l'AqME d'il y a quelques années avec néanmoins une mention particulière, et qui sera valable tout au long de l'album, pour les textes. Si l'écriture de Thomas a connu des hauts et des bas sur l'ensemble de la carrière du groupe, ce dernier album restera celui de ses meilleures textes, plus variés, plus travaillés, même si la puissance de ses cris ne permet pas toujours de tout identifier. Le morceau titre synthétise parfaitement le nouveau tournant emprunté par le groupe. Julien multiplie les plans de guitare ravageurs, appuyant sa différence d'avec son prédécesseur, le ton est plus lourd que jamais. AqME a définitivement changé.

Mais reconnaît on encore le groupe qui aura marqué des oreilles avec "Si N'existe pas"? Oui et non pour être honnête. Le style d'écriture a radicalement changé, on ne peut le nier. Ben avait un certain sens de la simplicité, de l'efficacité, en témoigne des merveilles comme "Le Rouge Et Le Noir" par exemple. On pouvait sentir une certaine influence Nirvana et aujourd'hui, cette influence s'est volatilisé. Julien ne partage pas forcement les mêmes standards, et l'influence de groupes tels que Cult Of Luna, conjugué à l'amour du death metal d'Etienne, se font désormais sentir davantage. La fin de "Luxe Assassin" n'en est elle pas une preuve évidente? Et les déferlements de "My English Is Pretty Bad" alors? Le changement, c'est maintenant, qu'il disait...

Mais si l'écriture a changé, se complexifiant largement, l'esprit du groupe n'a pas totalement sacrifié son sens de l'efficacité! Loin de la même et il suffit d'écouter "Marketing Armaggedon" pour s'en convaincre. Et pour ceux qui trouveraient Etienne un peu mou du genou pour un batteur fan de death metal, écoutez donc "La Dialectique Des Possedés" et son passage de blast d'une sacré violence. Et pour finir l'album, pas d'ambiance posée comme sur l'album précédent mais un dernier déchaînement de puissance. La cerise sur le gâteau en quelques sorte.

Bravo donc, on l'a dit plus haut mais au risque de se répéter, bravo encore! Superbe évolution donc, d'autant plus lorsque l'on pense qu'AqME est bien le seul et unique groupe survivant d'une Team Nowhere aujourd'hui morte et enterrée... Mais n'était il déjà pas l'exception du collectif? Avec un univers très loin des ego trips d'Enhancer (par exemple) et des featurings "big up tac tac t'as vu mon sweat de Paname"?  AqME mérite de durer, et on espère que le départ de Thomas, remplacé par l'excellentissime Vincent pour la tournée à venir, ne les empêchera de nous offrir encore longtemps des albums d'une telle qualité. On croit en eux, en tout cas, et on leur apporte tout notre soutien! A très vite!

http://img4.hostingpics.net/pics/256448Aqme.jpg AqME, Epithete, Dominion, Epitaphe, actuellement disponible chez At(h)ome
 
http://www.aqme.com/

Publié dans Musique

Commenter cet article