[Chronique]

Publié le par Métastases

Blonde Redhead - Penny Sparkle
par Domino

 

http://img10.hostingpics.net/pics/307585blonde_redhead_penny__s_sparkle2.jpgY a des trucs comme ça, parfois, qui savent faire illusion le temps de quelques écoutes. On se dit rapidement "ouah que c'est bon" avant se dire finalement "ah non en fait ce n’est pas si bon que ça". Le fameux revers de la médaille, qui touche particulièrement certains groupes dont on est particulièrement fan. Et comme si un aura autour d'eux les préservaient de sortir des albums moyens, on tarde à s'avouer la vérité.

Et la vérité c'est que ce nouvel album de Blonde Redhead, après une très très bonne première impression, ne laissera finalement personne transcendé. Un premier morceau un peu pantouflard, gentiment électro, cette même électro dont est teinté son enchaînement "Not Getting There",  à qui on doit reconnaître un coté accrocheur et un rien dansant impeccable. Sûrement le meilleur titre de l'album d'ailleurs même si "Will There Be Stars" fait un bel effet. Il y a comme une sorte d'exotisme urbain luxuriant dans cet album. On ne sait pas trop où le groupe veut nous emmener, mais sur certains morceaux, çà marche plutôt pas mal. Le ton est chaleureux, jamais très énervé (non pas de retour aux sources désolé) et puis les morceaux passent doucement, mais sûrement. Et l'autre chose de sur c'est que, malheureusement, on ne retient pas grand chose de tout ça car c'est un peu... Fade.

"My Plants Are Dead" est bien jolie, mais pas forcement éblouissante. "Love Or Prison" est bien mignonne aussi, mais pas non plus terrible voir un peu longuette, un peu comme "Oslo" et "Penny Sparkle" et en fait... Tout le reste. Passé les 3 premières écoutes, on... s'emmerde n'ayons pas peur des mots. La où le groupe maîtrisait, dans ses nouvelles aspirations, de quoi garder l'auditeur attentif, il est assez évident que cet album manque d'un soupçon de magie pour rendre le tout réellement indispensable. Résultat, l'arrivée au dernier titre (le second meilleur du disque) est poussif, interminable, et on ressort de tout ça avec la legère impression d'avoir perdu son temps.

Un album en demi teinte donc que ce nouveau Blonde Redhead. Ça aurait pu, ça aurait du être pas mal et pourtant, si la première écoute fait illusion, il ne passe au final rien. On va donc ranger gentiment le cd dans leur discographie en espérant que le groupe trouve la petite flamme qui fera remonter le niveau. Un peu de nerfs bon sang! Allez!

 

http://img10.hostingpics.net/pics/307585blonde_redhead_penny__s_sparkle2.jpg

Blonde Redhead, Penny Sparkle, sorti le 14 septembre 2010 chez 4AD
Myspace

Publié dans Musique

Commenter cet article