[Chronique]

Publié le par Métastases

Aline - Eponyme
par Domino

http://img7.hostingpics.net/pics/745914aline_cover_2.jpgLa simplicité a du bon parfois. Pas besoin d'être douze guitaristes d'un niveau dément, pas besoin de chanteur à la voix pouvant couvrir quatorze octaves etc. Une guitare, une voix, du talent d'écriture et voilà, ça suffit. Trois chansons posées sur un EP tout simple et le tour est joué. La preuve par trois, comme le dit la fameuse expression.

Aline s'est présentée dans l'interview disponible ici-même, bout de femme d'une sympathie indéniable, ce qui ne gâche rien. Il est toujours un peu décevant de voir certains bons musiciens transpirer l'antipathie. Aline est comme sa musique, chaleureuse. Comme ce "Meat me" qui nous accueille, un brin mélancolique, mais déjà en tête avant même que l'on s'en rende compte. C'est bien ficelé tout simplement, il n'y a pas d'autres formules à rechercher. "Vesper teen" fonctionne toute seule elle aussi, nul besoin de réfléchir à une construction de chanson improbable, de rechercher la dix-septième couche de guitare qui passée à l'envers semble être un clin d'œil évident à l'artiste sub-underground majeur de la scène croate de l'année 85. Ca marche tout seul on vous dit. Et puis pour le petit final, "Emi empathy" se laissera savourer avec un plaisir qu'il serait difficile de dissimuler...

La preuve par trois donc. Trois titres, trois manières de prouver un réel talent d'écriture. Des inspirations évidentes qu'on retrouvera par petites bribes ici et là, comme des clins d'œil de très bonne facture. Trois bonnes raisons d'attendre la suite de ce qu'Aline aura à nous offrir, trois bonnes raisons d'aller découvrir ses autres titres en concert. Alors pour tout ça, on dira tout simplement : bravo Aline, et à bientôt.

http://img7.hostingpics.net/pics/745914aline_cover_2.jpg

Aline, Eponyme, disponible sur le site VPC de la Guerilla Asso, Le Jardin des fous
Guerilla Asso

Publié dans Musique

Commenter cet article