[Chronique]

Publié le par Métastases

Lady GaGa - The Fame Monster
par Domino

http://img7.hostingpics.net/pics/238089lady_gaga_cover.jpgHorreur et damnation, la reine des reptiles, Lady GaGa sur Métastases! Eh bien, même si vous aimeriez vous le dire, vous ne rêvez pas, il s'agit bien d'un article sur ce "phénomène". Mais pourquoi, pourquoi nous infliger ça? Parce que tout est dit dans notre philosophie: "des courants underground et mainstream, sans compromis, " et "Indépendant de A à Z, Métastases Webzine se veut libre". Soyons libre donc, assumons sans complexes, et dissertons donc sur le cas Lady GaGa.

Enfin bon déjà, faudrait savoir s'il y a matière à faire. Le fan de base répondra que, oui bien sur, il y en a des choses à dire. Elle est si géniale la GaGa, elle est si excentrique, elle est tellement original qu'on a jamais vu ça depuis... Klaus Nomi, personnage qui ne dira surement rien au fan de la demoiselle d'ailleurs, voir à la demoiselle elle même. Remarquez, il commençait à dater le bonhomme... Mais là où l'ami Klaus a définitivement apporté un truc, de l'inattendu et un personnage unique que ce soit visuellement ou musicalement, Lady GaGa, elle, ne propose rien d'autre qu'un espèce de produit eurodance boosté aux amphétamines. Oui, une sorte d'add on à Cascada ou à toute autre conneries dancefloor des années 90.

Il est presque certain que beaucoup se souviennent de Teknotronik, cette espèce de machin dance des années 90. "Pump Up The Jam", c'était bon ça non?

C'était carrément dansant, avec des paroles incroyablement débile, mais c'était assumé, ca ne se voulait pas révolutionnaire. Dans un registre plus récent, on a Danzel (à ne pas confondre avec Danzig, ni Denzel Washington), avec son "pump it up", d'une finesse rare. C'est quoi le rapport avec la choucroute là? Ben comme dit précédemment, l'avantage de ce genre de truc dancefloor, c'est que ca ne se veut pas révolutionnaire. C'est basique, complètement assumé. Et puis il est certain que plus d'un lecteur à déjà danser sur ce genre de conneries, intentionnellement ou pas.

La finalité du rapport entre Lady GaGa et Teknotronik (voir cette vieille pute en plastoc de Danzel) c'est que la ou certains ne se prennent pas au sérieux, elle, si.Lady GaGa est à fond, Lady GaGa ne surjoue pas, elle se la donne grave. Ca pourrait être drôle, ca l'a surement été au début, mais ne dit on pas que les blagues les plus courtes sont les meilleurs? Et même si les blagues les meilleurs sont parfois les plus simples, on ne peut pas rire devant la simplicité de l'album de Lady GaGa ou bien si c'est le cas, on ne rira que jaune. Qu'est ce qui est le plus choquant finalement, que les médias la portent en étendard d'une nouvelle (sous)culture, en pseudo Michael Jackson au féminin, en nouvelle Madonna ou les gens qui arrivent a le définir comme génie musicale sans avoir de souci de conscience?

Et puis le génie musical en ce qui concerne Lady GaGa, c'est quoi? La capacité à toucher les gens sincèrement ou dans le cas présent l'art du management à même de faire gober à n'importe qui, n'importe quoi? A l'écoute de The Fame Monster, la deuxième réponse s'impose. Car il faut un sacré talent de persuasion pour arriver à faire gober CA. Cette avalanche de chansons défraichis, sans âme, réalisé avec des synthés que le pire de la crème la plus kistch des années 90 aurait reniés. Et rendez vous compte, ca tient sur 2 cds tout ca! Double album? Pas vraiment non, plutôt un ramassis pèle mêle de singles avérés ("Telephone", "Bad Romance", "Just Dance" "Paparazzi"),  et de singles potentiels (tout le reste)... Ne pas tenter de chercher un peu de cohérence, c'est inutile. Ca s'enchaine, ca gave l'auditeur à grand coups de basse, et de sons électro top tendance, parfois de piano rapidement torché (la seule chose dont la Lady joue vraiment d'ailleurs) mais à aucun moment non, ca ne ressemble à quelque chose. Tout cela est pire que du déjà vu, tout cela est vide! Que peut-on retirer de l'écoute, si ce n'est la sensation de l'arnaque du siècle et d'un retard musical à milles lieux de l'avant gardisme qu'on veut lui preter? Que ceux qui y trouvent quelque chose n'hésitent pas à écrire...

N'hésitez pas à écrire oui, comme beaucoup nous cherchons des explications! Au fond, on se demande même: Pourquoi elle et pas une autre? Jusqu'où ira t'elle? Jusqu'où iront les producteurs? Suspense insoutenable... Et si quelqu'un aurait la gentillesse de donner une explication à ce "phénomène", nous lui offrirons notre plus grand respect. En attendant, la nouvelle auto proclamée maitresse de la Pop restera sans regrets loin de nos platines....

http://img7.hostingpics.net/pics/238089lady_gaga_cover.jpg

Lady GaGa, The Fame Monster, sorti à la mauvaise époque chez des gens complètement tarés....

Pas de lien Myspace, tout le monde connait son "son" non?

Publié dans Musique

Commenter cet article